Actualités

Partager sur :

Rencontre avec Nicolas MARTIN (promo 1994), entrepreneur et écrivain amoureux de Madagascar !

02 février 2022 Portrait de diplômés
Vue 342 fois

Nous avons rencontré Nicolas MARTIN (Promo 1994), Fondateur de Babaomby Island Lodge, et écrivain à l'occasion de la publication de son ouvrage Madagascar, Symboles royaux et rivalités à la cour de Radama II.


=> Découvrez l'interview vidéo ou poursuivez votre lecture...

Pourquoi as intégré l’ESSCA ?

A l’époque c’est un choix de cœur et familial : Bien que Parisien, j’ai eu envie de retourner sur la terre de mes ancêtres puisque mes grands-parents étaient angevins, cela me faisait revenir sur les lieux de mes vacances. Au-delà de celà, l’ESSCA avait la côte et j’avais déjà la bosse du commerce tout en ayant une envie d'international !

Qu’en retiens-tu ?

Si j’ai un souvenir fort, c’est la camaraderie, un esprit de corps extraordinaire avec de très fortes amitiés et des souvenirs formidables autour de la vie associative…dont je garde de nombreux amis aujourd’hui ! Au-delà de cela, j’ai une grande polyvalence business qui me permet d’être à l’aise sur tous les sujets de l’entreprise en étant chef d’entreprise !

Quelles ont été les grandes étapes de ta carrière ?

A la sortie de l’ESSCA, j’ai fait mon service militaire dans les parachutistes puis j’ai intégré le Groupe Total pour lequel j’ai travaillé pendant 9 ans aux services commerciaux et marketing !

J’ai eu envie de me mettre à mon compte en créant une société d'évènementiel en rapport avec les sports de glisse et ce fut le lien avec Madagascar : j’ai organisé un évènement la bas puis l’idée de m’y installer a cheminé…en créant une école de voile puis le lodge Babaomby Island Lodge.

C’est mon père qui m’a initié à la voile et j’ai vu pendant ma prime adolescence la naissance de la voile et du windsurf, c’est devenu ma passion …qui est devenu mon métier un peu plus tard !

Parle nous de ton goût pour l’international...Et pour l’entrepreneuriat ?

A Madagascar, j’ai flashé sur le spot appelé le lagon de la Mer d’Emeraude …A la suite d’un premier évènement organisé depuis Paris, je fais le grand saut et m’installe sur place, je deviens opérateur touristique : j’ai bien sûr mon école de sports nautiques mais je crée également un écosysteme en y développant le gite et le couvert …

Quelles opportunités / difficultés à Madagascar ?

Je n’y connaissais rien en construction mais j’ai fait au mieux pour m’entourer des bonnes compétences (maçonnerie…). La principale opportunité fut de découvrir les us et coutumes locales, de me mettre à la place de l’autre, de faire preuve d’empathie, d’écoute …tout en se faisant entendre.

Ce fut un travail d’équipe au long cours : mes cadres d’aujourd’hui sont ceux qui ont construit le complexe il y’a quinze ans (maçon, menuisier…) : ils sont resté avec moi en changeant de métier !

Quel impact du Covid ?

L’activité était florissante jusqu’en 2019 mais nous avons été touché de plein fouet ! Nous ne travaillons quasiment plus depuis 2 ans…je me suis dit qu’il fallait mettre à profit cette période d’inactivité pour me plonger dans une autre de mes grandes passions : l’histoire et notamment l’histoire de Madagascar ….

Parle nous de ta dernière réalisation, la publication de ton ouvrage ?

Je me suis imprégné de la culture malgache et suis l’auteur de Madagascar, Symboles royaux et rivalités à la cour de Radama II.

Un jeune Roi bienveillant, qui a ouvert son pays sur l’extérieur qui eut un règne très court puisqu il a été assassiné au bout de 16 mois de pouvoir : il a régné en 1861-1862, période XIXe en même temps que Napoléon 3...

Ce qui peut intéresser le lecteur, c’est de découvrir les anecdotes sur l'ouverture du pays sur l'extérieur : je me suis mis dans la peau des aventuriers qui sont arrivés pour la première fois à la Cour de Madagascar : je décrits l'émerveillement des Anglais et des Français qui sont chaleureusement reçus par le Roi en même temps que toutes les anecdotes cocasses de la rencontre de peuples différents …

J’ai publié moi-même mon livre, qui a été imprimé ici à Madagascar, publié à 1000 exemplaires, vendu dans les librairies sur place et sur Amazon et Ebay..J’en ai déjà vendu 500 !

Quels sont tes liens au sens large avec l'écosystème Essca ?

Nous avons un petit réseau ESSCA à Madagascar ! on se voit de temps en temps c’est super sympa ! Il

Quel est ton message aux Alumni ?

Il y’a beaucoup de postes en VIE et d’expat. ici à Madagascar, avec de grandes responsabilités dès le début ! Les opportunités sont très intéressantes ici ! Dans la vie, il faut vivre ses rêves, il ne faut pas chercher à reproduire des schémas, ne pas se poser trop de questions...et foncer ! Quant à l'entrepreneuriat c’est magique, on crée sa propre valeur …

Quant au réseau c’est super important, j’en témoigne avec ma propre histoire...




Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.