Actualités

Partager sur :
19 mars 2021
Vie de l'école

Un an après, comment l'école a-t-elle réussi à préserver la qualité de l'enseignement

Vue 80 fois

Un an après le début de la pandémie dont on sait qu'elle a impacté fortement le déroulement "normal" d'une scolarité d'étudiant, le temps de dresser un état des lieux d'une année ESSCA assez particulière. 

Cet article reprend les principales communications de l'école sur le sujet.


L'enseignement académique

Dès l'annonce du premier confinement, en 3 jours, l’ESSCA a transposé tous ses enseignements présentiels en enseignements à distance pour répondre aux contraintes du confinement.

La fermeture de notre campus de Shanghai en janvier nous a donné l’expérience pour être opérationnel très rapidement.

100% des cours ont été assurés sur tous nos campus dans le calendrier académique prévu, avec le maintien des cours, du soutien académique et de la vie associative (battle e-sport).

 

Nous avons déployé des dispositifs multimédia interactifs qui permettent une continuité pédagogique fluide et complète, avec notamment Teams, l’application de communication collaborative de Microsoft, le système d’émargement en ligne « jesuisencours », la plateforme Moodle et la solution TestWe. Ce dispositif représente 1 100 cours en classe virtuelle et 550 collaborateurs formés.

 

Les stages

L'ESSCA a adapté les durées des stages en accord avec ses autorités de tutelle (réduction de la durée minimum obligatoire à 8 semaines au lieu des 16 semaines initialement prévues dans le règlement pédagogique pour les stages master). Pour les conventions éditées avant le confinement, un avenant était émis pour spécifier une suspension temporaire ou une modification des modalités du stage (télétravail).

En ce qui concerne les séjours académiques, afin de ne pas pénaliser les étudiants n’ayant pu réaliser dans les conditions envisagées initialement leur semestre académique à l’international, plusieurs solutions ont été proposées selon la situation.

L'association se joint à l'Ecole pour remercier tous les alumni qui se sont mobilisés pour proposer en 72 h plus de 100 stages en rapport avec l'international aux étudiants ayant dû écourter leur expérience à l'étranger.

L'international

Dès janvier, pour nos étudiants à Shanghai, les étudiants ont eu la possibilité de rentrer en France s'ils le souhaitaient pour poursuivre leur cursus en distanciel, 7% étudiants ont fait le choix de rester sur place et de suivre leurs cours depuis leur domicile. Quelques étudiants du programme Bachelor ont pu rejoindre le campus de Budapest pour poursuivre leur cursus.

En mars, lors de la fermeture du campus de Budapest et de 98% des universités partenaires, un contact quotidien a été établi par la Direction des Relations internationales avec les étudiants parfois bloqués sur place. Les retours en France se sont effectués au fur et à mesure des décisions gouvernementales françaises et locales, ainsi qu’en fonction de la situation sanitaire des différents pays. 76% des étudiants ont pu poursuivre le cursus des institutions partenaires en ligne depuis la France. Certains, qui n’ont pas pu poursuivre leur cursus avec les universités partenaires qui n’étaient pas en mesure de proposer des cours en ligne, ont pu suivre un Summer program, spécifiquement créé pour valider leur semestre international. 44 étudiants internationaux se sont également joints à ce programme.

 

Enfin, de mars à juin, suite à l'annonce des fermetures des universités partenaires pour le semestre d’automne 2020, la grande majorité des étudiants ont vu leur mobilité académique internationale reportée au semestre de printemps 2021. En revanche 5% des étudiants ont pu effectuer cette mobilité, principalement en Europe et en Corée du Sud.

L'absence de visibilité sur l'évolution de la pandémie au niveau international a conduit l'école à adapter les cursus au cas par cas et il y a pu avoir quelques rares "couacs" dus à des problèmes de connexion et/ou technique lors de certaines évaluations mais pour l'immense majorité des étudiants, l'école a su mettre en place les dispositifs adéquats pour limiter au maximum l'impact de la pandémie sur la qualité de l'enseignement et la préservation du moral des étudiants. 





Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.